La 9 à Balandine, la 7 à Baila

Premier jour de distribution des voitures : nous allons maintenant voir ce qui constitue la finalité du voyage. Beaucoup d’inscrits. Nous partons avec 3 minibus en plus de 4 voitures.

C’est aussi, parallèlement, le début de la mission médicale, les deux équipes s’étant rendues dès samedi dernier et pour quinze jours, dans les deux villages concernés.

Nous quittons donc Ziguinchor tôt ce matin et faisons étape à l’école de Badiana où nous portons quelques fournitures scolaires et une série de dictionnaires. C’est une visite principalement symbolique, qui maintient le lien d’amitié et d’encouragement à cette école et au collège, lien qui prolonge une action d’aide ancienne initiée à l’époque où des enseignants français exerçaient dans cette école.

Les enfants de l’école de Badiana envoient un petit « coucou » à ceux de l’école de Saint-Eloi-les-Mines ! Peut-être des échanges en vue ?

Puis nous gagnons par une piste le village de Balandine où nous laisserons la voiture 9. Le village nous a préparé un beau spectacle, en fore de danses où hommes et femmes affrontent les esprits représentés par des masques ; celui du kumpo est redoutable. Il évolue en dégageant aussi beaucoup de poussière !

Après les discours d’usage, dont celui du chef du poste de santé et ceux des autorités civiles et religieuses, a lieu la remise des clés à son nouveau propriétaire qui en prendra soin et qui ne l’utilisera que sur demande du chef de poste de santé.

Sonia et Danièle laissent ainsi la voiture qu’elles ont conduite sur plus de 6000km.

La fête continue ardemment lorsque nous déjeunons sur place, les villageois l’ayant préparé avec le budget des cotisations des participants ; elle continue encore lorsque nous quittons les lieux.

Avant de partir, nous visitons le Poste de santé et la maternité attenante.

Notre programme prévoit en effet de laisser la voiture 7 au village de Baila. C’est donc une seconde belle cérémonie qui nous attend,  au pied et à l’ombre du grand arbre.

Deux conducteurs de l’un de nos camions de logistique, Pierre et Jean-François ont remplacé Elisabeth et Michèle, les conductrices attitrées qui, elles, ont rejoint la mission médicale.

Ce fut donc une journée conviviale et agréable, haute en couleurs, très sonore.

 

 

Une réflexion au sujet de « La 9 à Balandine, la 7 à Baila »

  1. Une grosse envie d’être avec vous! Les photos sont très belles.
    Félicitations à tous pour ce merveilleux dons de vous . Nous
    pensons bien à vous Une pensée particulière pour l’équipe du
    bus du cœur . Vous nous manquez !!!!
    Bises

Les commentaires sont fermés.