De Cambrils à Totana

Un bien oui, le dîner d’hier soir a été… copieusement arrosé.

Debout, en parka et capuche… Tout mouillés !

Et dans la nuit, c’est le vent qui a pris le relai, en rafales. Un seul avantage, il a tout séché ou presque. Il continue de nous décoiffer pendant le rassemblement du matin, avant le départ.

Dans la matinée, le camion cuisine se met en mode camion à voile.

Heureusement, tout va s’arranger :

à midi, pour le pique-nique c’est soleil et ciel bleu.

L’étape est longue, mais les routes sont bonnes et dégagées car c’est dimanche.

Ayant quitté la Catalogne, nous traversons la province de Valence puis celle de Murcia. Les paysages agricoles sont plutôt monotones, mais on admire les champs d’orangers qui ploient sous le poids des fruits mûrs.

Nous arrivons à Totana avant la nuit, ce qui facilite l’installation au camping. Ce soir et cette nuit, nous serons au sec.

 

5 réflexions au sujet de « De Cambrils à Totana »

  1. OLA!!!!
    Qué tiempo !!! tout a l’air de se passer bien malgré les quelques soucis habituels des convoyages . Bon courage à toute l’équipe des « BAROUTEURS » .Vous n’avez jamais aussi pres de l’arrivée
    Pour le fun:- Une femme demande à son mari « cheri dis moi ce que tu préferes une femme jolie ou une femme intelligente ? —Ni l’une ni l’autre ,CHERIE! , tu sais bien que je n’aime que toi!!!

  2. Bravo à tous de ne pas avoir fondu sous la pluie mais vous avez dû vous épuiser dès le départ. Quelle déveine ! Une grande pensée particulière pour Marigil qui, je le sais, n’est pas en sucre mais tout de même, je pense bien à vous et à elle. Bises. Yvette

  3. Avec un camion qui marche à la voile, ça va aller forcément moins vite… Juste pour info le départ de la transat Jacques VABRE c’était hier au HAVRE. Je vois que Bernard et son équipe sont aux petits soins des convoyeurs. Bonne route à tous et courage pour le temps, chez nous la neige a fait une timide apparition. Amicalement Jean Marie

Les commentaires sont fermés.