Première journée à Ziguinchor

L’avion de Dakar est arrivé à 8h45 comme prévu avec les passagers qu’on attendait, accueillis à l’aéroport. Fatigué(e)s par le voyage, conduits à leur hotel.

Sur le parking de la cathédrale, matinée de travail, vidage et lavage des voitures, tri du matériel. Dernier pique-nique sous les arbres, avec tous les présents cette fois.

L’après midi une délégation a livré les nombreux colis destinés à l’école Harmonie, réceptionnés par des membres de l’association « Sous le manguier », qui a construit l’école dans laquelle a été ajoutée récemment une bibliothèque pour les habitants du quartier. Les experts en ont profité pour vérifier le bon état du tourniquet réparé lors de leur précédent passage.

Réception à la Gouvernance. Les convoyeurs ont mis la tenue de circonstance. Après les discours, remise symbolique des clés à M. le Gouverneur, des voitures 2 et 12  laissées à Ziguinchor pour affectation à l’hopital général.

Tandis qu’au dessus de nos têtes, des ibis Tantale vivent leur vie d’Ibis Tantale.

C’était l’occasion de faire la photo des « filles du convoi ».

Des pirogues accostent non loin de là sur la rive du fleuve Casamance.

 

 

4 réflexions au sujet de « Première journée à Ziguinchor »

  1. Bravo pour votre périple ! On a suivi avec intérêt votre voyage. Un grand merci à Pierre pour ses billets quotidiens.
    Mes amitiés à tous.

  2. Bonjour à toutes et tous les convoyeurs, qui avez conduit ces véhicules jusqu’au bout de la route.
    C’est maintenant que commence la Récompense, qui rime avec Casamance : la remise des véhicules dans les cases et dispensaires de santé.
    Bienvenue aux accompagnants et aux équipes médicales qui vont maintenant oeuvrer à soigner les malades.
    Bonne semaine à tous.
    Amicalement depuis la grisaille et le froid auvergnat.
    Gérard

  3. bravo, bravo à Tous pour cette belle action de solidarité et de partage !
    merci à vous Tous pour nous avoir montrer le chemin de l’amitié !
    je salut votre courage et votre générosité, je pense tout particulièrement à Bernadette, Danielle et Michèle.
    jean marie du bus

Les commentaires sont fermés.